Retour d’expérience #1 / Clarisonic

Le récit de ma peau est somme toute assez banale.

Un épiderme sans histoire, qui se réveille un beau jour avec une furieuse envie de rébellion après l’arrêt de la pilule prise pendant des années.
Une peau de pêche privée de ses hormones de synthèses qui vire au cauchemar en un claquement de doigts.
Ouais, comme ça, comme une envie de pisser.

Après plusieurs mois de tentatives de sauvetage épidermique vains, la beauty dépression était bien installée. Je m’étais fait une raison, on a la peau qu’on mérite.

Et puis, un beau jour de janvier, la bien nommée Iris m’a parlé de la Clarisonic qu’elle avait eu à Nowel et qui pourrait être la réponse à tous mes problèmes.
La Clari quoi ? Clarisonic, la star des brosses nettoyantes.

PlusLayWetLGÀ ce moment, j’me suis sérieusement dit qu’il fallait avoir un sérieux grain pour se brosser le visage. Mais soit, continuons.

Sonic pour nettoyage super sonique à base de 300 micro-oscillations par seconde, t’es impressionné hein ?
Je ne vais pas refaire tout le discours marketing mais en gros, ce qu’il fait retenir c’est que cette brosse permet de nettoyer la peau comme personne : 6x mieux qu’un nettoyage manuel classique, rien que ça.
Et ce petit bijou ne s’arrête pas là : pores resserrés, éclat du teint amélioré et meilleure pénétration des soins.

Bon, ça c’est la marque qui nous le dit. Et les utilisatrices dans tout ça ?
Nombreuses sont les bloggeuses/YouTubeuses qui vantent les mérites de cette brosse magique qui a réussi à soigner leur acné. Presque toutes sont d’accord pour hisser la Clarisonic au rang de beauty revolution.

Alors c’est le produit miracle que toute la beauty sphère attendait ? Pas le moindre point noir ? (hoho)
Les Internets mettent en garde contre une seule chose : les premiers jours d’utilisation difficiles. Une sorte de recrudescence des imperfections pour mieux les voir partir après, un mal pour un bien donc.

Ni une, ni deux, le lendemain j’étais chez Sephora (unique revendeur Français).
Après une longue discussion avec une conseillère qui me confiais utiliser elle-même la brosse depuis des années (bullshit ou vérité ?), je repartais avec ma Clarisonic Plus sous le bras.

clarisonic-plus1

Et elle n’est pas arrivée seule dans ma salle de bain. La brosse sans soins ne suffit pas, il faut un rituel beauté adapté pour l’accompagner.
J’ai choisi Clinique, marque dermo-respectueuse par excellence, avec un basic 3 temps pour peaux sensibles, un contour des yeux qu’on néglige trop souvent et une crème de jour aux super pouvoirs.

clinique-3-temps-916549_H154247_LClinique-Superdefense-Daily-Defense-Moisturizer-SPF-20AAESerumDe-PuffingEyeMassageAd

Le début d’un roman d’amitié qui commence entre nous 2

J’ai donc commencé l’utilisation – après les 24 très longues heures de charges imposées – avec un nettoyage matin et soir pendant 2 semaines.
20 secondes sur le front, 20 secondes sur le menton + nez et 10 secondes sur chaque joue. Nettoyage plié en à peine 1 min, trop facile.

Puis je suis passée à 1x/jour, le soir. Utilisation amplement suffisante car le moment où la peau à vraiment besoin d’être décrassée, c’est après une journée de pollution, stress, agressions extérieures diverses et pas vraiment le matin.

Moi qui étais plutôt une beauty feignasse avant l’acquisition de ma brosse, je me suis transformée en bon petit soldat de la propreté visagiale (j’invente les mots que je veux, je suis chez moi ici).
La peau est méconnaissable après le passage de la brosse, c’est vraiment déroutant. La Clarisonic tient toutes ses promesses : pores resserrés, teint éclairé et soins qui pénètrent en un clin d’œil.

Bilan
La Clarisonic est pour moi loin d’être un beauty gadget. Elle a vraiment changé la face de ma peau (hoho bis) et je ne peux plus m’en passer tellement les résultats sont addictifs.
Bien sûr, mon épiderme est encore loin d’être nickel mais les résultats sont vraiment encourageants, la Clarisonic m’aide clairement à me débarrasser de mon acné micro-kystine.
Mais attention, l’utilisation de cette petite merveille n’empêche en aucun cas d’être suivi par un dermatologue et les résultats varient énormément d’une personne à l’autre.

— —
Non, je ne posterai pas de photos de ma peau avant/après, chacun ses complexes.
Et non, ce n’est pas négociable, cessez maintenant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s